La Seconde Guerre Mondiale en BD et roman

Résumé du roman 

Agé de seize ans, Hans Schwarz, fils unique d’un médecin juif, fréquente le lycée de Stuttgart. Il est encore seul et sans ami véritable lorsque l’arrivée dans sa classe d’un garçon d’une famille protestante d’illustre ascendance lui permet de réaliser son exigeant idéal de l’amitié, tel que le lui fait concevoir l’exaltation romantique qui est souvent le propre de l’adolescence.

C’est en 1932 qu’a lieu cette rencontre, qui sera de courte durée, les troubles déclenchés par la venue de Hitler ayant fini par gagner la paisible ville de Stuttgart. Les parents de Hans, qui soupçonnent les vexations que subit le jeune homme au lycée, décident de l’envoyer en Amérique, où il fera sa carrière et s’efforcera de rayer de sa vie et d’oublier l’enfer de son passé. Ce passé qui se rappellera un jour à lui de façon tragique.

résumé de la BD

1940. La guerre secoue le monde. L’ascension sociale de Joseph Joanovici le ferrailleur pourrait en être contrariée. Si ce n’est que les armées, pour fabriquer leur matériel de mort, se révèlent grandes consommatrices de métaux. Et que des métaux de toutes sortes, Joseph en a des tonnes à revendre. Très cher. Car les nazis, au moins en affaires, sont des gens très fréquentables. Même si pendant ce temps l’ombre des rafles commence à s’étendre sur la femme et les filles de Joseph l’émigré roumain.

MON AVIS

J’aurais pu faire des chroniques séparées pour ces deux ouvrages. Mais vu que je les ais lu en même temps et qu’ils sont sur le même sujet, j’ai trouvé ça plutôt pertinent de les regrouper dans un même article car ils se complètent bien ^^

La BD de Fabien Nury et Sylvain Vallée traite de la période de la collaboration entre le gouvernement français et nazi. On suit donc la vie d’un patron d’origine juive qui essaye d’échapper au SS et de continuer ses affaires. Mais pour ce faire, il doit inévitablement collaborer et avoir recours à la violence mais aussi, cacher ses origines juives.

Les dessins de Fabien Nury sont toujours aussi bien exécutés avec cette précision presque photographique. Il y a une vraie recherche des détails que j’ai apprécié.

Quant à l’histoire, elle n’est pas forcement l’une des plus originales sur le sujet. Cependant, elle a le mérite d’intégrer les différentes « mafias » qui sévissaient à l’époque à Paris. Chose que j’ai trouvé assez bien amenée et même, plutôt inventive. Ce que j’ai apprécié, c’est aussi comment le scénario arrivait à transmettre la dimension identitaire. C’est à dire, transcrire les sentiments d’une famille de confession juive et comment il vivait, au quotidien, cette interdiction religieuse.

Dans le roman, très court, de Fred Uhlman, la Seconde Guerre Mondiale est traité de façon radicalement différente. On suit le personnage d’Hans Schwarz, un garçon attachant et solitaire qui essaye de s’adapter tant bien que mal dans une école où il se sent isolé, en 1932. Très vite, il se lie d’amitié avec un nouveau camarade issu d’une illustre famille allemande. Cette histoire est très touchante. On voit l’évolution de leur amitié tout au long du récit et comment le contexte politique allemand s’immisce dans cette amitié pour peu à peu la rendre impossible.

J’ai lu beaucoup de romans sur cette période, et celui-ci, malgré le fait qu’il soit court est direct et touche le lecteur. Il nous dépeint la société allemande de l’époque et ses espoirs qui ont permis au parti d’Hitler de pouvoir diriger. Une très belle découverte car l’écriture de l’auteur est très belle. On est vite embarqué dans cette histoire et on espère une fin pas trop triste ce qui est bien sur impossible. je vous conseille sincèrement ce bouquin si les récits sur la Seconde Guerre Mondiale vous intéressent : il est vraiment bien fait ^^

Pour Conclure

 Une BD sympathique même si il peut y en avoir de meilleur et un petit roman très beau et touchant que j’ai adoré découvrir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s