[CHRONIQUE LIVRE] LES OLIVIERS DU NEGUS // LAURENT GAUDÉ

Résumé

Un vieil homme croit entendre chevaucher Frédéric II dans le royaume des Enfers. Un centurion marche vers une Rome gangrenée dont il devance l’agonie. Un soldat des tranchées fuit le « golem » que la terre a façonné pour punir les hommes. Un juge anti-mafia tient le compte à rebours de sa propre exécution…

Dans la proximité de la guerre ou de la mort surgissent ces quatre récits où les héros – certes vaincus, mais non déchus – prononcent d’ultimes paroles. Ils veulent témoigner, transmettre, ou sceller des adieux. Minuscules fantassins de la légende des siècles, ils affrontent une Histoire lancée dans sa course aveugle. Et ils profèrent la loi tragique – celle de la finitude – qui, au-delà de toute conviction, donne force et vérité à leur message. D’où la dimension orale de ces textes qui revisitent la scène de l’oeuvre romanesque et, de Cris à La Porte des Enfers, réorchestrent des thèmes chers à Laurent Gaudé, auxquels la forme brève donne une singulière puissance.

Mon Avis

J’aime beaucoup Laurent Gaudé comme auteur contemporain ! J’avais littéralement adoré Le Soleil Des Scortas et beaucoup aimé La Mort du Roi Tsongor. Ici, je découvre l’auteur en nouvelliste puisque Les Oliviers Du Négus est un recueil composé de quatre petites histoires . Je vais faire rapide et vous dire mon ressenti sur chacune d’entre elle !

La première nouvelle se concentre sur le thème de la mort. Comment on l’apprivoise ? Notre relation avec elle. Ce qui m’a le plus marqué dans ce texte c’est l’évocation du roi Frederique Ier. Pourtant, ce n’est même pas le personnage principal de ce texte. Malgré tout, j’ai aimé le retrouver dans ce court récit puisque ce roi de Prusse avait une personnalité très singulière et c’est un personnage historique assez peu connu en fin de compte, ça m’a donc fait plaisir de le retrouver ici ! Et je vous avoue que je me souviens que de lui pour cette nouvelle ci !

La deuxième et la troisième nouvelle sont celles que j’ai le moins apprécié, et donc, je peux pas vous en dire grand chose car quand en lecture je n’accroche pas à l’histoire, et bien tout s’efface : Je crois que ma mémoire ne mémorise que les choses que j’apprécie en lecture le reste passe à la trappe =)

Et enfin, la dernière et je vous avoue que c’est celle que j’ai le plus apprécié ! C’est la meilleure du recueil, selon moi. Elle se situe en Italie et on peut dire ce que l’on veut mais pour moi, Laurent Gaudé est le meilleur auteur pour vous faire aimer ce pays. Il le décrit magnifiquement bien dans ces écrits. Le thème c’est la mafia et la corruption. Le personnage principal s’est battu toute sa vie contre ces deux fléaux. Il dresse un bilan lucide de son action et se prépare à mourir comme tous ceux avec qui il a travailler. Et honnêtement, j’ai totalement adhéré à cette histoire, je l’ai même relu tellement je l’ai apprécié !

Pour Conclure

Un bilan mitigé puisque sur tout le recueil il n’y a que deux nouvelles que j’ai apprécié. Mais la dernière valait tellement le coup que ce n’est pas très grave ^^

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s