[CHRONIQUE LIVRE] TROIS HOMMES DANS UN BATEAU // JÉRÔME K JEROME

Résumé

Las de la vie qu’ils mènent à Londres, trois amis décident de prendre des vacances.
Malgré les protestations de leur chien Montmorency, les voilà partis en bateau sur la Tamise, bien résolus à mener une vie saine, heureux de découvrir les charmes de la campagne anglaise. Voilà un paisible voyage qui devient un enchaînement de catastrophes hilarantes…

Mon Avis

Un livre que je mourrais d’envie de lire. Et ce pour plusieurs raisons, d’abord c’est un classique de la littérature anglaise, ensuite, parce qu’on m’a dit qu’il regorgeait d’humour british.

J’ai pris tout mon temps pour le lire. Et j’ai adoré certains passages. Je dois vous avouer que j’adore l’humour rempli de second degrés. Ici, l’auteur s’en sert avec un plaisir non caché ! Il livre au lecteur des passages très marrant sur des sujets comme le travail par exemple. C’est surtout les pages sur ce sujet qui m’ont le plus amusé. Si ça vous intéresse, j’ai mis mes citations préférés en dessous.

Les personnages, George, Harris, le narrateur et le fameux chien Montmorency m’ont beaucoup amusé. Ils sont loufoques et s’embarquent dans une histoire burlesque à souhait. Certains chapitres m’ont peut être moins passionné que d’autres. Je pense que c’est surtout du au fait que certains sujets ont mal vieilli. Genre, des passages sur la navigation en barque, maintenant, on connait plus la voiture que les voyages en bateau. Mais ça n’empêche pas d’apprécier le livre.

Enfin, je dirais que j’ai adoré découvrir l’écriture de cet auteur à la personnalité très intéressante. Ce livre est l’une de ses œuvres les plus connues. Alors que le reste de ses travaux sont plutôt tomber dans l’oubli. Et je trouve ça vraiment dommage car Jerome K Jerome a un sens de la phrase qui  reste dans la tête, il décrit le quotidien en utilisant une repartie cinglante. Sincèrement, c’est très sympa.

Pour conclure

Heureuse d’avoir enfin lu ce classique de la littérature anglaise. L’auteur a un humour cinglant que j’ai adoré lire.

« Ainsi est la règle en ce bas monde ; chacun a en partage ce dont il n’a que faire, et d’autres possèdent ce qui ferait le bonheur de leurs voisins.  »

« On ne saurait me donner trop de travail ; accumuler le travail est devenu chez moi presque une passion ; mon bureau en est rempli, à tel point qu’il n’y a plus de place pour en mettre davantage. Il me faudra bientôt faire bâtir une annexe.
Et je prends soin de mon travail, aussi. Une partie de celui que j’ai à présent chez moi est en ma possession depuis des années, et il n’y a pas dessus la moindre trace de doigt. Je suis très fier de mon travail ; je descend de temps à autre pour l’épousseter. Personne ne tient son travail en meilleur état de conservation que moi. »

« Il est toujours de mieux de dire la vérité à moins bien sur que vous ne soyez un menteur exceptionnel. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s